Accueil > Albums Photos > La Roseraie de Provins

La Roseraie de Provins

vendredi 7 novembre 2014, par administrateur

Nouveau/new

Avez-vous pris connaissance de la nouvelle façon de visualiser les albums photos "en plein écran" avec Google Photos ? Dans la même Rubrique, cliquez sur :

  • Visualiser les albums photos.


La Roseraie de Provins

  • Poésie, nature et patrimoine

Si la belle ville de Provins attire, chaque année, un grand nombre de visiteurs pour les qualités de son patrimoine historique ou encore pour ses célèbres fêtes médiévales, depuis plus de 10 ans, un nouvel endroit vient compléter les visites. A quelques pas du centre historique et du côté de la ville haute, la Roseraie de Provins offre, en effet, un espace de tranquillité et de nature qui participe aussi, à sa manière, à la mise en valeur du patrimoine de la cité. Entrée dans la légende au XIIIe siècle, la Rose de Provins est, en effet, devenue depuis, une part entière du patrimoine historique de Provins et de ses beautés.

Afficher l’album

En plus de la Rose de Provins, on y trouve des centaines d’autres espèces de la reine fleur et ce beau jardin été maintes fois primé et reconnu pour ses qualités. Lieu de découverte et de poésie au cœur de la cité, aujourd’hui, la Roseraie de Provins forme une part incontournable de la cité et de sa valorisation.

Donnemarie-Dontilly.

  • Village médiéval

Le jardin médiéval et le cloître de Donnemarie-Dontilly font partie d’un ensemble paroissial les mieux conservés de France ! Adossée à l’église Notre-Dame de l’Assomption (XIIIe s.), la galerie du cloître conduisant à la chapelle Sainte-Quinette, a été mise en place au XVe s. Toutes deux sont classées Monuments Historiques. Au centre du jardin, la balustrade en chêne et châtaigner délimite le “jardin clos” où poussent le lys et l’angélique, réputés pour prévenir de la peste.

Afficher l’album photos

Donnemarie-Dontilly, village de caractère reconnu pour son charme et son authenticité : Nichée parmi les bois, les vallons et les champs, la commune est le résultat du jumelage de deux cités très proches mais rivales : Donnemarie-en-Montois et Dontilly, respectivement créés aux IXe et XII siècles.

Balade à la base de loisirs de Créteil

  • Un peu d’historique

Au début de l’année 1968, un projet de réalisation du Parc d’intérêt général de Créteil voit le jour. S’y trouvent ainsi, une base de loisirs, une Maison de la nature, une école de voile, des jardins, dont le Jardin d’Arménie et le Jardin de la Croisette, et des zones de promenades. Elle attire cependant un public spécifique, essentiellement du département et de Paris, pour ses activités nautiques. La base dispose d’un parcours de découverte de l’environnement et d’une maison de la nature centre de documentation et animations animé par une association.

Afficher l’album photos

La Maison de la nature de la Base de loisirs de Créteil y organise des expositions et des animations pour les enfants toute l’année. Ils y découvrent la faune et la flore locales qu’ils peuvent aussi explorer lors de balades en famille. Elle accueille 260 000 visiteurs par an. Les mois de juillet et août constitue le pic de visite avec 32% de la fréquentation annuelle

Yèvre-le-Châtel

  • Un patrimoine chargé d’histoire

Grâce à un patrimoine historique et architectural, le charme que chacun lui reconnaît, Yèvre-le-Châtel est classé parmi “Les plus beaux villages de France”. Avec ses remparts, son château aux quatre grosses tours saillantes, sa poterne, qui donne accès à la basse-cour, et les églises Saint-Gault et Saint-Lubin, Yèvre-le-Châtel constitue l’un des sites les plus remarquables de la région. Ce petit village, est un lieu de promenade très prisé.

  • La forteresse médiévale

Construite au XIIIe siècle sous le règne de Philippe Auguste, le château a la forme d’un losange flanqué de quatre tours saillantes. Un chemin de ronde permet de circuler sur les courtines et, du haut des tours, on embrasse un vaste panorama sur la Beauce et le Gâtinais.

Montargis

  • La Venise du Gâtinais

C’est au cœur même de la ville que l’on en trouve l’un des plus beaux atouts : les rues sur l’eau. Traversée notamment par le canal de Briare et le Loing, Montargis est remarquable par ses nombreux ponts et passerelles qui font tout son charme. Que ce soit la passerelle de la Pêcherie reliant entre-elles les maisons à colombages de l’ancien quartier des pêcheurs, la passerelle Eiffel réservée aux passants, le pont de la Chaussée qui emmène directement dans les rues commerçantes de la ville ou encore le pont Neuf qui traverse le Loing pour passer de l’autre côté de la ville.

Afficher l’album photos

Rencontre d’une ville paisible et charmante au cœur du Loiret, marquée par ses rues sur l’eau, ses parcs et jardins, son château royal qui, du haut de sa colline, veille sur l’ensemble des Montargois. Chaque pont à sa propre architecture et c’est ce qui fait la beauté du centre-ville de Montargis.

La ville d’Angers

  • Une histoire prestigieuse !

Capitale de l’ancienne province d’Anjou, Angers s’est façonnée sur deux millénaires, de la cité des Andécaves à l’agglomération européenne du XXIe siècle. Créée à partir de l’oppidum gaulois, capitale d’un comté, puis d’un duché, Angers est déjà nommée parmi les « bonnes et principales villes du royaume » en 1538. Elle prend aujourd’hui le dix-septième rang, avec pour atouts cadre de vie harmonieux et riche patrimoine.

Le Château de Brissac

  • Surnommé le géant du Val de Loire

Le château de Brissac porte bien son nom, élevé sur 7 étages et comptant 204 pièces, il est le plus haut château royal. Initialement c’est un château fort, construit par le Comte d’Anjou, Foulques Nerra, un personnage belliqueux du Moyen âge, qui régnait sur la province du Maine et de l’Anjou au XIe siècle.

Afficher l’album

L’Anjou monumentale est surtout châtelaine, des châteaux en grand nombre, certes, d’inégale importance. Une dizaine méritent de compter dans la constellation des châteaux de la Loire, parmi les étoiles Brissac est l’un d’eux.

Le Puy du Fou

  • Un puits d’histoire

Le Grand Parc du Puy du Fou en lui-même, ouvert en 1989, reprend des éléments historiques de l’histoire de la région environnant le Puy du Fou et les adapte pour en faire des spectacles, mettant notamment à profit des animaux dressés (chevaux, rapaces, grands félins et bétail) et des effets spéciaux et pyrotechniques. Le parc est aussi un lieu de présentation des coutumes ancestrales avec un fort du Haut-Moyen Âge, un village du bas Moyen Âge, un village du XVIIIe et un Bourg du début du XXe.

Afficher l’album

Le Puy du Fou est un parc d’attractions situé dans la commune des Épesses en Vendée, France. C’est un parc d’attractions à thème historique, c’est-à-dire qu’il met en scène des spectacles se passant au temps des Vikings, des Romains, au Moyen Âge.

Mais qui sont les Templiers ? Qu’est-ce qu’une commanderie templière ?

  • De la réalité au mythe, 9 siècles d’histoire

Les Templiers : Un groupe de chevaliers vivant en Palestine, mené par Hugues de Payns, né, comme son nom l’indique à Payns près de Troyes en Champagne, va se rassembler afin de créer une nouvelle milice appelée Les Pauvres Chevaliers du Christ. Leur mission est simple. Ils doivent sécuriser les chemins de pèlerinage et surveiller les points de passage stratégiques, afin de protéger les pèlerins qui se rendent à Jérusalem. Ce petit groupe de chevaliers sont à la fois moines et guerriers. Le roi de Jérusalem leur propose d’installer leur quartier général à un endroit qui est proche des ruines du temple de Salomon.

Afficher l’album

L’ordre est officialisé par Saint Bernard de Clairvaux lors du concile de Troyes en 1128. Située sur le plateau dominant Bar-sur-Seine, la commanderie templière d’Avalleur est un ensemble historique de grand intérêt pour le département de l’Aube et pour l’histoire de la Champagne.